Tuberculose

Les tests IGRA validés dans la détection de l’infection latente  Abonné

Publié le 24/02/2012
Selon le dernier rapport de l’HCSP, les tests sanguins IGRA sont désormais recommandés en remplacement de l’intradermoréaction (IDR) pour le dépistage de certaines populations à risque. Une porte ouverte vers le remboursement.

Mis en place il y a 100 ans, l’Intradermoréaction à la tuberculine (IDR) est l’outil de référence de l’infection tuberculeuse latente et le seul à être remboursé. Pourtant ce test connaît des limites non négligeables : nécessité d’une technique parfaite, interprétation opérateur-dépendant, nécessité de deux visites à 72 heures d’intervalle. L’IDR manque de spécificité (fréquence de faux positifs, notamment parce qu’elle ne permet pas de distinguer les patients vaccinés par le BCG de ceux infectés) ; elle est également peu sensible avec des faux négatifs.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte