Les surdoués ne sont pas malades!  Abonné

Publié le 04/02/2011

Le Dr François Pinabel (Hôpital Pitié Salpêtrière, Paris) a indiqué que les surdoués dont le QI est par définition supérieur à 130 étaient au nombre de 200 000 soit 2,28 % de la population des 6-16 ans. Peu d’études existent chez l’adulte malgré de très nombreuses données. Le développement intellectuel du surdoué se caractérise par une dyssynchonie, certaines aptitudes progressant vite au détriment d’autres. Il peut aussi exister une inhibition intellectuelle, l’enfant se force à devenir hyperadapté pour faire comme les autres.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte