Les spécialistes libéraux s’en sortent mieux que les PH  Abonné

Publié le 06/03/2009

Si globalement, les relations généralistes-spécialistes sont plus sereines et plus constructives qu’avant, il y a des exceptions. Et parmi elles, les hospitaliers sont l’objet des plus nombreuses critiques.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte