Les signes de gravité lors d'une exacerbation de BPCO  Abonné

Publié le 12/02/2010

Tous les experts insistent sur l'importance de reconnaître les critères de sévérité qui sous-tendent la décision de garder à domicile ou d'hospitaliser en pneumologie voire en unité de soins intensifs :

-respiratoires : dyspnée de repos, fréquence respiratoire › 25/mn, toux inefficace, lutte ventilatoire,

-cardio-vasculaires : troubles du rythme, hypotension, instabilité hémodynamique, marbrures,

-neurologiques : asterixis, agitation, confusion, obnubilation, coma,

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte