Les sénateurs disent non au testing  Abonné

Publié le 05/06/2009

En ratifiant, à la fin de la semaine dernière, par le biais de deux amendements soutenus par la ministre de la Santé, le caractère obligatoire du contrat de santé solidarité, le Sénat a donc opté, un peu forcé, pour la réintroduction de la « taxe Bachelot » dans le projet de loi HPST. « Vous allez dans le sens d’une idéologie socialisante de la société française, avec un mental collectiviste qui domine notre société », s’est insurgé Alain Milon (photo), le rapporteur (UMP).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte