Les scanners corporels des aéroports américains ne sont pas dangereux

Publié le 29/03/2011

Les scanners corporels, dont plus d'un millier vont être déployés dans les aéroports américains d'ici la fin 2011, ne sont pas dangereux pour la santé des voyageurs, affirme une étude de l'Université de Californie publiée lundi. L'étude parue dans les "Archives of Internal Medicine" affirme qu'un individu devrait passer 50 fois à travers un scanner corporel pour être exposé à autant de radiations que lorsqu'il fait une radiographie dentaire. Selon les chercheurs, une radio des poumons équivaut à 1.000 passages sous un scanner d'aéroport tandis qu'une mammographie représente l'équivalent de 4.000 passages. Quelque 486 scanners corporels sont en place à ce jour dans 78 aéroports américains. «Les doses de radiation ionisantes émises par les scanners à rayon X sont extrêmement basses, si basses qu'on ne sait pas si elles ont le potentiel d'affecter la santé», affirme l'étude, qui nuance cette affirmation en estimant que le risque de favoriser des cancers ne peut être considéré comme nul : «avec 750 millions de passagers par an» aux Etats-Unis «même un risque ténu au niveau individuel peut se traduire par un nombre significatif de cancers» au total.


Source : legeneraliste.fr