Entretien avec le Dr Alan Charissou (Reagjir)

Les remplaçants veulent obtenir droit de cité  Abonné

Publié le 19/11/2010
Les 10 000 médecins remplaçants de l’Hexagone ont une plate-forme. Celle du Regroupement autonome des Généralistes Jeunes installés et Remplaçants. Présente aujourd’hui dans quatorze régions, la jeune intersyndicale, qui revendique quelque 600 adhérents, organise le mois prochain, ses Premières Rencontres Nationales à Besançon. Entretien avec le président de Reagjir.

Crédit photo : ©DR

Le Généraliste : Existe-t-il un profil-type du remplaçant ?

Dr Alan Charissou. On considère qu’il y a environ 10 000 remplaçants, parmi lesquels on compte les jeunes sortis de la faculté qui ne sont pas encore installés. On commence aussi à avoir un tout petit peu plus de remplaçants qui ont déplaqué, donc une tranche d’âge qui oscille entre 55 et 60 ans. Mais ces derniers sont encore minoritaires.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte