Les psychiatres américains adoptent une nouvelle définition des pathologies mentales

Publié le 03/12/2012

Une refonte de la classification de certaines pathologies mentales a été votée ce week-end par la Société américaine de psychiatrie (APA). Il s'agit de la première révision depuis 1994 du manuel de référence pour le diagnostic des maladies mentales (Diagnostic and Statistical Manual of Mental Disorders) aux Etats-Unis, et de la cinquième depuis ses origines. «Notre travail visait à définir de façon plus exacte les maladies mentales qui ont un véritable impact sur la vie des malades, pas à élargir l'étendue du champ de la psychiatrie», souligne le Dr David Kupfer, qui préside le groupe de travail pour la révision du manuel, dans un communiqué publié sur le site de l'APA. La nouvelle classification regroupe toutes les variantes de l'autisme dans une seule catégorie, appelée "troubles du spectre autistique", faisant ainsi disparaître le syndrome d'Asperger, qui frappe des enfants très intelligents mais en grandes difficultés au niveau des interactions sociales, jusqu'à présent diagnostiqué séparément de l'autisme. La dyslexie disparaît également du manuel, tandis que de nouvelles catégories y font leur entrée comme la fréquence de crises violentes de colère chez les enfants, désormais considérée comme une maladie mentale. Le «stress post-traumatique» est aussi inclus dans un nouveau chapître sur les traumatismes et les troubles liés au stress.


Source : legeneraliste.fr