Pollution automobile

Les preuves à charge s’accumulent  Abonné

Publié le 05/12/2014
Plus de leucémies chez les enfants exposés au trafic autoroutier intense, une évolution respiratoire plus délétère pour ceux soumis à la pollution urbaine, etc. Peu à peu, le dossier sur l’impact de la pollution chimique sur la santé s'alourdit.

Crédit photo : GARO/PHANIE

Quand on cherche on trouve ! Même si l’évaluation de l'impact des polluants sur la santé reste une gageure, plusieurs travaux menés dans le cadre du Programme national de recherche en environnement et santé (PNR-EST), et présentés lors des rencontres scientifiques de l'ANSES, montrent que les efforts menés par la France dans ce domaine commencent à payer. Avec, entre autres, de plus en plus de données à charge concernant l’impact de la pollution atmosphérique chez l’homme.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte