Les portables, responsables d’un accident de la route sur dix

Publié le 16/08/2011

Près d'un accident corporel de la route sur dix est associé à l'usage du téléphone portable au volant, que le conducteur utilise ou non un kit mains-libres, révèlait un rapport rendu public il y a quelques semaines. Le «sur-risque» d'accident matériel ou corporel découlant d'une conversation téléphonique au volant par rapport à un conducteur ne téléphonant pas est d'environ 3, kit mains-libres utilisé ou non, souligne ce rapport de l'Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm) et l'Institut français des sciences et technologies des transports, de l'aménagement et des réseaux (Ifsttar). Les chercheurs, qui ont analysé toutes les études scientifiques internationales, ont estimé à 6% la proportion de conducteurs en train de téléphoner au volant à un instant T. Le rapport reste néanmoins prudent sur une éventuelle interdiction du kit mains-libres, en soulignant que «les rares tentatives d'analyses coûts-bénéfices d'une éventuelle interdiction sont peu probantes».


Source : legeneraliste.fr