Contrôle fiscal

Les points de vigilance  Abonné

Publié le 15/03/2013

La médecine libérale ne constitue plus une profession à risque au regard du fisc, eu égard à la forte proportion d’adhérents à une AGA et à l’usage de la carte vitale et de la CPS par lesquelles la sécurité sociale sait exactement combien d’honoraires ont été perçus. En revanche un train de vie « hors de proportion » par rapport à vos revenus et votre activité peuvent attirer l’œil du fisc. Soyez particulièrement pointilleux sur vos opérations de défiscalisation et la justification de tous vos frais professionnels.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte