Les plus mal lotis de la protection sociale  Abonné

Publié le 15/02/2013

L'État-Providence vient d'aligner en toute discrétion les cotisations santé des médecins libéraux, braves travailleurs pas indépendants à celles des salariés : on passe à 6,5 % alors que nous dépensons dix fois moins en frais de santé. On plafonne à moins de 200 euros – oui, là aussi , le plafond est bas – alors que les salariés culminent à plus de 2 000 euros par an. Les arrêts de travail sont rarissimes. On crève à la tâche sans moufter. Nous n’avons aucune indemnisation avant le 90e jour alors que les salariés piaillent pour un délai de carence d’un jour.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte