Discussion

Les pilules de 3e génération sont-elles vraiment plus dangereuses ?

Publié le 15/03/2013

Plutôt moins dosées en œstrogènes que leur aînées, les pilules de 3e génération auraient du être aussi moins thrombogènes… C’est l’inverse qu’a rapporté la HAS, avec selon l’agence, un risque thromboembolique veineux deux fois supérieure à celui des pilules contenant du lévonorgestrel (2e génération). Ce chiffre reste contesté par certains spécialistes comme le Pr Nissan qui estime que l’étude danoise sur laquelle il repose n’a pas un niveau de preuve suffisant. Par ailleurs, ce sur-risque reste extrêmement faible (de l’ordre de deux événements supplémentaires pour 10 000 femmes ), tempère le Dr Jamin, « soit à peu près autant que le risque de perforation lors de la pose d’un stérilet »…


Source : legeneraliste.fr