Les petits princes  Abonné

Publié le 27/03/2009

Les troubles du spectre autistique ont ceci de particulier qu’ils sont souvent repérés précocement alors que le diagnostic sera posé tardivement. Il s’avère en effet que les parents s’inquiètent en moyenne à 18-24 mois, alors que le diagnostic est posé quatre plus tard. Quatre ans de perdus ! en tous cas c’est ainsi que le vivent les parents. Quatre ans pendant lesquels se bâtit lentement un mur autour de l’enfant et de sa famille, sans qu’aucun professionnel de santé n’ose murmurer le mot d’autisme. Y songer parfois, le dire rarement.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte