Toxicologie

Les pesticides soupçonnés de déficit cognitif chez l’enfant  Abonné

Publié le 12/06/2015
La potentielle neurotoxicité chez l’homme des pyréthrinoïdes est soulevée par une équipe INSERM de Rennes qui a corrélé l’exposition environnementale à ces insecticides et la baisse des performances cognitives chez des enfants de 6 ans.

Crédit photo : GARO/PHANIE

On trouve des pyréthrinoïdes un peu partout, dans le domaine agricole, vétérinaire mais aussi dans nos maisons. En raison de leur mode d’action neurotoxique sur les insectes, éventuellement transposable à l’homme, et de la proximité naturelle des enfants avec ces produits – plus grande proximité aux poussières du sol où se déposent ces polluants, des contacts main-bouche plus fréquents, des shampooings anti-poux, etc. –, des chercheurs ont émis l’hypothèse d’un éventuel effet de ces contaminants sur le système nerveux et son développement chez l’enfant.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte