Les perturbateurs endocriniens pourvoyeurs de troubles du comportement chez l'enfant ?

Publié le 29/09/2017
.

.
Crédit photo : BURGER/PHANIE

Alors que les Européens continuent de s’écharper sur le concept de perturbateurs endocriniens, l’Inserm vient de publier une nouvelle étude à charge qui montre que l’exposition prénatale à certaines de ces substances est associée à l’apparition de troubles du comportement des garçons entre 3 et 5 ans. Les composés les plus préoccupants à cet égard seraient le bisphénol A, le triclosan et le di-n-butyl-phtalate, ou DBP.

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)