Les partisans de l’euthanasie s’estiment "trahis" par le gouvernement

Publié le 23/06/2014

La dernière carte jouée par Hollande dans le débat sur la fin de vie a déclenché la colère de l’ADMD. Dans un communiqué, Jean-Luc Romero, président de l’'Association pour le Droit de Mourir dans la Dignité se dit "trahi par la décision du Gouvernement de confier à l'un des plus farouches opposants à la légalisation de l'aide active à mourir la mise en oeuvre de la proposition 21".

La nomination de Jean Leonetti -qui travaillera en tandem avec le député PS Alain Claeys- est jugée "inefficace, dangereuse et contraire aux promesses de campagne faites". Amère, l’ADMD estime que "le président de la République, en voulant ménager chèvre et chou, se trompe sur le plan humain et politique et prend le risque d'être de nouveau livré à une frange religieuse et non représentative de notre pays". Mais les militants de la légalisation de l’euthanasie ne désarment pas et invitent les parlementaires à "ne pas se résoudre à une loi Leonetti de gauche..."


Source : legeneraliste.fr