Angine, rhinosinusites

Les ORL déclarent la guerre aux AINS  Abonné

Publié le 08/11/2013
Complications de sinusites, d’angines… À l’occasion de leur congrès annuel (SFORL, 12-14 octobre, Paris), les ORL ont tiré la sonnette d’alarme sur l’augmentation de ces pathologies qui fleurissent sans doute avec la prise isolée d’anti-inflammatoires. Autre sujet abordé, moins polémique : les voies d’avenir dans le traitement du syndrome d’apnée du sommeil.

Les AINS pris en cas de sinusite pourraient-ils provoquer de graves complications chez l’enfant ? Telle est la question qui se pose depuis plusieurs années, les ORL et neurochirurgiens ayant remarqué, chez l’enfant, une augmentation des cas d’hospitalisations pour complications de sinusites fronto-ethmoïdales. « Dans la majorité des cas, l’interrogatoire a permis de mettre en évidence un traitement antérieur par ibuprofène, lors de la sinusite aiguë », indique le Pr Richard Nicollas (ORL, hôpital de la Timone, Marseille).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte