Les oméga 3 comptent pour des pommes dans la FA  Abonné

Publié le 26/11/2010

Crédit photo : ©GARO/PHANIE

P-OM3 est une étude prospective multicentrique randomisée en double aveugle parue dans le JAMA . Elle montre que les oméga 3 ne font pas mieux que le placebo pour retarder la récurrence de la FA, ce qui ne remet en cause ni leurs indications dans d'autres pathologies cardiaques ni bien sûr leur intérêt dans le cadre d'une alimentation équilibrée. Ces oméga 3 ont été administrés à 4g/jour vs placebo dans 542 FA paroxystiques et 121 persistantes pendant 24 semaines.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte