Les obstétriciens demandent le remboursement des nouveaux tests de la trisomie 21

Publié le 27/04/2013

Après l’avis favorable émis le 25 avril par le CCNE, le Collège National des Gynécologues et Obstétriciens (CNGOF) souhaite que le remboursement des tests génétiques de dépistage prénatal de la trisomie 21 intervienne «rapidement» afin de pouvoir les proposer aux femmes enceintes à risque. En février dernier, le CNGOF s'était prononcé en faveur de ces nouveaux tests qui permettent, à partir d'un simple prise de sang de la mère en début de grossesse, l'analyse de l'ADN foetal. Les gynécologues-obstétriciens notent que cette méthode de dépistage a «une importance considérable en termes de non-malfaisance en diminuant le nombre de prélèvements invasifs (choriocentèses et amniocentèses) qui comportent un risque de fausse couche de l'ordre de 1 %». Le CNGOF «souhaite maintenant que la législation et la prise en charge par la solidarité nationale interviennent rapidement» pour que ce dépistage prénatal non invasif puisse être intégré dans le programme de dépistage prénatal proposé aux femmes enceintes.


Source : legeneraliste.fr