Cancérologie

Les nutriments s’invitent dans notre patrimoine génétique  Abonné

Publié le 11/03/2011
La génomique nutritionnelle permet de repérer les nutriments susceptibles de prévenir certains cancers voire de ralentir le développement tumoral en modifiant l’expression de certains gènes.

Crédit photo : ©SPL/PHANIE

Elle s’est développée grâce aux biopuces à ADN capables de couvrir tout le génome humain et a montré qu’un nutriment interfère avec des fonctions clés de la biologie cellulaire ; tout déficit ou excès peut donc retentir sur les différentes phases du cycle cellulaire et peut modifier durablement l’expression de nos gènes.

L’influence des nutriments sur l’expression génomique est testée au niveau cellulaire in vitro et confrontée ensuite à des études expérimentales chez l’animal.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte