Les nouveaux conjoints de médecins Abonné

Publié le 20/02/2009
Les nouveaux conjoints de médecins


VOISIN/PHANIE

Plus que d’autres, les médecins ont toujours une propension à trouver l’âme sœur au sein même de leur corporation. Mais en libéral, ils sont de moins en moins nombreux à travailler avec l’aide logistique de leurs conjoints. Portraits, analyses et témoignages, à l’heure où le « facteur couple » semble de plus en plus déterminant lors du choix de l’installation.

D’abord les chiffres. Vous étiez en moyenne, sur la période 1990-2004, « 25,4 % à avoir un conjoint inactif et 8,4 % un conjoint rémunéré pour vous aider ». Signe des temps, ces deux situations concernent majoritairement les hommes médecins, en particulier ceux des générations plus anciennes. Car aujourd’hui, les conjoints de médecins sont majoritairement cadres supérieurs (46 %), et parmi ces derniers, la moitié se trouvent être eux-mêmes médecins. Une tendance encore plus forte chez les femmes, puisque pour ces dernières, ce sont 57 % de leurs compagnons qui ont un statut de cadre sup’…

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte