Les mycoses graves en hausse

Publié le 16/04/2013

Les mycoses invasives sont en progression en France, révèle une étude publiée aujourd’hui dans le Bulletin Epidemiologique Hebdomadaire (BEH). Leur incidence a progressé de 1,5 % par an entre 2011 et 2010, alors que la létalité a augmenté de 2,9% par an sur la même période. En dix ans, près de 36 000 mycoses invasives ont été enregistrées parmi les personnes hospitalisées en France, dues à 5 genres de champignons (Candida, Aspergillus, Zygomycètes, Cryptococcus et Pneumocystis). Ces infections le plus souvent nosocomiales ont entraîné près de 10 000 décès. A l’origine de cette recrudescence, "l’émergence des immunodépressions de tous ordres", avance Renée Gillot (Université Joseph Fournier, Grenoble) dans l’éditorial du BEH : avec plus de cancers, de greffes, d’insuffisance rénale chronique, etc. Et, pour le Dr Dounia Bitar (InVs), "cette augmentation des incidences incite à conduire une réflexion sur les évolutions nécessaires en termes de prise en charge des patients".


Source : legeneraliste.fr