Greffes de rein, PMA...

Les multiples facettes de l’Agence de biomédecine  Abonné

Publié le 30/09/2011
Communication sur le don d’organe de son vivant, création d’une AMPvigilance ou d’un document d’information avant d’effectuer un dépistage sanguin de trisomie pendant la grossesse… L’Agence de la biomédecine mène des actions vastes et variées. Revue de détails avec sa directrice générale, Emmanuelle Prada-Bordenave.

Crédit photo : ©RAJAU pour l'agence Biomedecine

Le Généraliste. L’Agence de la biomédecine va lancer en octobre un travail d’information important sur la greffe de rein avec donneur vivant auprès des professionnels de santé et dans les hôpitaux. C’est une façon de mieux faire connaître la nouvelle loi sur le don d’organe ?

Emmanuelle Prada-Bordenave. Nous lançons ce travail d’information pour plusieurs raisons. D’une part, parce qu’en juillet 2011, la loi a mis sur le devant de la scène ce type de greffe en élargissant le cercle des donneurs et en autorisant le don croisé entre deux paires compatibles* .

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte