Exercice

Les MOST réclament le droit à la différence  Abonné

Publié le 09/04/2010
Ne les appelez plus jamais MEP ! Les MOST se définissent comme des médecins généralistes à orientations spécifiques thérapeutiques. Ils revendiquent un médecin de ville sur quatre sous leur bannière. Samedi, leurs Assises, seront l’occasion de réclamer des modes de prise en charge et de rémunération adaptés.

Crédit photo : ©LIFE IN VIEW/SPL/PHANIE

Les MOST étaient eux aussi en grève le 8 avril. En tout cas, le mot d’ordre avait été répercuté par le chef de file de ces « médecins à orientations spécifiques thérapeutiques ». « Nous sommes avant tout des généralistes et nous soutenons l’exercice de la médecine générale libérale, donc la cotation en Cs », martèle Meyer Sabbah, généraliste à Grâce dans les Alpes Maritimes, mais dont 70% de l’activité est occupée par la pratique de l’homéopathie, de l’acupuncture ou de la mésothérapie.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte