Les ministres seront seront tous vaccinés !

Publié le 13/11/2009

Bachelot l’a fait, lors d'une séance de vaccination en public, jeudi, dans un gymnase parisien. Et Sarkozy le fera bientôt a assuré la ministre de la Santé. Pour l'heure, Roselyne Bachelot n’a pas été très suivie par ses collègues du gouvernement, mais, cela devrait changer dans les jours qui viennent, assurent les intéressés. Avant de s'envoler pour la République dominicaine, le secrétaire d'Etat chargé de la Coopération et de la Francophonie Alain Joyandet a été vacciné le même jour contre la grippe H1N1.Tout comme son collègue à l'Industrie, Christian Estrosi, qui a souligné avoir "fait ce geste surtout pour lancer un appel à tous les Français" afin que ces derniers "aient confiance dans l'organisation sanitaire de leur pays".

D'autres membres du gouvernement ont promis de s'exécuter dans les prochains jours. La secrétaire d'Etat chargée des Aînés, Nora Berra, "se fera vacciner", dit-on dans son entourage. Pour le Haut commissaire aux Solidarités actives, Martin Hirsch, ce sera "dès que possible". Le ministre du Travail Xavier Darcos et sa famille attendront d'avoir "reçu leur bon de vaccination avec le vaccin disponible à ce jour, donc avec adjuvant". Les ministres n'étant "pas prioritaires", Laurent Wauquiez ne se montre guère plus pressé. "Dès que ce sera possible", le secrétaire d'Etat à l'Emploi a fait savoir qu'il "demandera à son médecin traitant en Haute-Loire de lui faire son vaccin". Même son de cloche du côté de Luc Chatel, ministre de l'Education et porte-parole du gouvernement. Il recevra sa piqûre "après les prioritaires", mais il n'y a "pas de date prévue", a confié son entourage. L'appel à la prudence a même eu raison des habitudes du ministre de la Défense . "Je ne me fais jamais vacciner, mais je vais me faire vacciner là", a promis Hervé Morin. Par solidarité gouvernementale ? "Non, je n'ai pas envie d'être malade", sourit-il. Un autre récalcitrant a dû se résigner. "J'ai horreur des piqûres mais s'il faut le faire, je le ferai", a avoué à la presse le ministre du Développement durable Jean-Louis Borloo.


Source : legeneraliste.fr