Les mères boivent, les fils trinquent

Publié le 29/06/2010

Selon une étude présentée au congrès de l’European Society of Human Reproduction and Embryology à Rome, les femmes qui boivent de l’alcool durant leur grossesse mettent en péril la fertilité ultérieure de leurs garçons. Une grande étude danoise montre que les fils des femmes qui ont bu plus de 5 verres d’alcool par semaine pendant leur grossesse ont une concentration de spermatozoïdes réduite d’un tiers. La consommation d’alcool par le père n’intervient pas. Ce qui fait dire au Dr Cecilia Ramlau-Hansen (Aarhus University Hospital, Danemark) : « ces observations suggèrent que les associations entre la consommation maternelle d’alcool et la qualité du sperme de la descendance ne sont pas masquées par des habitudes de vie que partagent le couple comme le tabagisme ». Il s’agit d’une étude d’observation réalisée sur les suivis de 347 garçons obtenus jusqu’à l’âge de 18-21 ans et sur les questionnaires de leurs mères enceintes de 36 semaines. Les mères boivent, les fils trinquent


Source : legeneraliste.fr