Sondage

Les médecins traitants plébiscités par leurs patients

Publié le 05/08/2013
Selon le dernier Baromêtre du CISS, la cote de confiance du médecin traitant dans la population n’a jamais été aussi forte. Plus de 9 Français sur dix lui font confiance et près des trois quarts se tournent vers leur généraliste quand ils ont besoin d’un avis sur un spécialiste ou un service hospitalier.

Voilà un sondage qui devrait mettre du baume au coeur des généralistes. La dernière livraison du Baromêtre annuel du Collectif interassociatif pour la santé (CISS) renvoie une mimage archi positive de la perception de la profession par la population. La cote du médecin traitant affole tous les compteurs, puisque 94% lui font confiance en matière de santé, avant les spécialistes (91%), les pharmaciens (86%) et loin devant les complémentaires santé (72%), les proches (70%), les organismes publics, Sécu comprise (68%), les associations (63%) ou les émissions de télé (62%) et internet (33%). Le médecin traitant tire d’autant plus son épingle du jeu qu’il est le seul à recueillir une majorité (54%) de "tout à fait confiance". D’ailleurs, plus on est malade et plus on s’y fie : c’est le cas de 97% des personnes en ALD et de 97% des retraités.

Une véritable tour de contrôle

Le médecin traitant est aussi perçu comme un point de référence pour s’orienter dans le système de soins. C’est vers lui que se tourne 71% des sondés quand ils ont besoin de se renseigner sur la qualité d’un professionnel de santé ou d’un établisnsement de soins contre 8% qui s’adresseront alors à un spécialiste. Les crises sanitaires de ces dernières années ne semblent donc avoir terni en rien l’image du médecin généraliste. Et pas davantage l’essor d’internet santé. Les trois quarts des français s’accordant à dire que, même dans certains cas, la Toile ne permet pas de se soigner seul. Ce sondage confirme d’ailleurs qu’en matière de santé internet inspire encore bien des craintes. Même si de plus en plus de gens utilise internet en matière de santé, 70% de nos concitoyens ne faisant pas confiance aux services de santé sur internet.

Sondage LH2 pour le CISS, réalisé les 22 et 23 mars 2013 par téléphone auprès de 1003 personnes
Paul Bretagne

Source : legeneraliste.fr