Les médecins des urgences de Grenoble maintiennent leur menace de démission

Publié le 30/01/2013

Les médecins des urgences du CHU de Grenoble ont maintenu mercredi leur menace de démission collective au 15 février, estimant que la direction de l'hôpital n'a répondu que partiellement à leurs revendications concernant l'accueil des patients. Dénonçant une "maltraitance institutionnelle organisée", les urgentistes avaient envoyé le 21 février une lettre à leur direction afin de lui demander des moyens supplémentaires. Les urgentistes demandent huit médecins supplémentaires, l'emploi de personnel administratif pour placer les malades dans les différents services, et l'ouverture de lits destinés aux patients des urgences. La direction, qui a reçu la délégation de médecins mercredi, n’aurait répondu positivement à une seule de ces trois revendications (la mise en place d'une "cellule de sortie des patients" ) et proposerait l'embauche de 6 médecins sur tout le pôle samu/urgences quand les médecins en demandent 8 uniquement sur les urgences.


Source : legeneraliste.fr