Pédiatrie

Les laits de croissance, l’assurance nutritionnelle  Abonné

Publié le 26/06/2009
La question du choix d’une préparation lactée pour nourrisson ou de suite, de l’intérêt d’un lait de croissance motive nombre de sessions magistrales, d’ateliers et font salle comble, comme au congrès toulousain de la Société française de pédiatrie-Association des pédiatres de langue française (10-13 juin 09). Ces sociétés savantes confirment le progrès nutritionnel apporté par ces préparations tout en déplorant la pléthore de l’offre commerciale et leur manque total d’équivalence qualitative. Un discours relayé récemment par L’Académie Nationale de Médecine.

Crédit photo : ©VOISIN/PHANIE

Crédit photo : ©BSIP/HOUIN

Crédit photo : ©BURGER/PHANIE

Crédit photo : ©VOISIN/PHANIE

« Lorsque la mère ne peut pas, ne veut pas ou plus allaiter, il est admis que doivent être proposées une préparation pour nourrissons (« lait 1er âge ») jusqu’à l’âge de 4–6 mois, puis une préparation de suite (« lait 2e âge »), au moins jusqu’à l’âge de 1 an ».

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte