DE du diabétique

Les IPDE-5 moins efficaces  Abonné

Publié le 18/05/2012

Chez le diabétique, face à une dysfonction érectile, le traitement oral par inhibiteur de la phosphodiestérase de type 5 (IPDE-5) peut être proposé en première intention « mais, étant donné la fréquence des facteurs de risque cardio-vasculaires associés au diabète, un avis cardiologique est recommandé avant prescription d’un inhibiteur de la PDE-5 en cas de facteurs de risque cardio-vasculaire associés » précise les dernières recommandations de l’ AIHUS*. Par ailleurs, « aucun traitement à visée cardio-vasculaire ne doit être arrêté sans avis cardiologique ».

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte