Dr Alfred Penfornis, chef de service Endocrinologie-Diabétologie (hôpital Jean-Minjoz, CHU Besançon).

Les insuffisances du suivi chez le DT1 Abonné

Publié le 15/05/2009

Votre étude « Qualité et modalités du suivi et de la prise en charge des patients diabétiques de type 1 dans un territoire de santé (la Haute-Saône, avril 2007)», présentée à l’Alfediam (mars 09), illustre les carences de suivi, dans les résultats métaboliques comme les modalités de traitement. Dans quelles mesures ?« Un quart ne bénéficiait pas du traitement gold-standard par basal-bolus tout analogue, qui demeure la condition impérative pour à la pratique de l’insulinothérapie fonctionnelle. Un quart des patients avait aussi un équilibre glycémique loin d’être satisfaisant (HbA1c › 9%) et…

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte