Les infirmiers veulent être plus impliqués dans les soins à domicile

Publié le 06/09/2012

La Fédération nationale des infirmiers (FNI) a détaillé dans un ouvrage présenté mercredi sa vision de la profession à l'horizon 2030, souhaitant une plus grande implication dans le suivi des patients à domicile. La fédération plaide notamment pour que les infirmières libérales soient «officiellement reconnues dans la loi», avec les médecins et les pharmaciens, comme des professionnels de premier recours, a expliqué son président, Philippe Tisserand. A l'horizon 2030, un patient devrait pouvoir choisir une «infirmière référente» qui serait chargée «d'organiser la continuité des soins, gérer leur complexité, assurer la coordination», a-t-il ajouté, en présentant l'ouvrage intitulé «Horizon 2030 - Vision pour les soins infirmiers ambulatoires» (sans hébergement à l'hôpital).


Source : legeneraliste.fr