Les inégalités du cancer  Abonné

Publié le 06/03/2009

« Il existe une association forte entre le risque de survenue d’un cancer du poumon et le niveau d’éducation en Europe, avec les taux les plus forts généralement observés au sein des classes sociales défavorisées sauf dans le Sud de l’Europe » indique Gwenn Menvielle (Unité Inserm 687, Villejuif). À partir des données de la cohorte EPIC (European Perspective Investigation into Cancer and nutrition), les chercheurs français et néerlandais observent que le tabac n’intervient qu’à la hauteur de la moitié du sur-risque. L’alimentation joue un rôle « négligeable ».

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte