Dr Joëlle Bouchet *

« Les incitations, ce n’est pas la solution »  Abonné

Publié le 03/02/2012

« Je trouve vraiment anormal qu’il y ait toujours des dépassements d’honoraires aussi importants. Pour moi, l’encadrement des dépassements d’honoraires est crucial, parce que je trouve qu’on est maintenant dans une médecine à deux vitesses. Et il y a des gens qui, du coup, ne peuvent plus se soigner. C’est injuste. Concernant les déserts médicaux, les mesures incitatives n’ont pas marché. Les médecins restent trois ou quatre ans et après ils s’en vont. Ce n’est donc pas une solution.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte