Les hôpitaux mieux rémunérés pour les IVG

Publié le 18/01/2013

La Sécu va mieux rémunérer les établissements hospitaliers qui pratiquent un avortement, a annoncé jeudi Marisol Touraine à l'occasion de de l'anniversaire de la loi Veil du 17 janvier 1975 sur l'IVG. «J'ai pris la décision de revaloriser l'acte de l'IVG de 50%», a déclaré la ministre en visitant la maternité des Lilas (Seine-Saint-Denis), près de Paris, accédant ainsi à une demande des associations de défense de l'avortement. Cette décision devrait satisfaire les associations, qui estiment que la faible rémunération des établissements les dissuade de pratiquer des avortements et réclament cette hausse depuis des années. Un avortement chirurgical dans un hôpital public est facturé actuellement maximum 400 euros. Depuis le 1er janvier, la patiente est remboursée à 100%.


Source : legeneraliste.fr