Les grandes manœuvres de la bioéthique  Abonné

Publié le 24/04/2009

Etrange rituel tous les cinq ans autour du « totem » de la bioéthique. Tout se passe comme si, dans ce domaine, la science n’avançait que par demi-décennie ! Ou comme si les principes posés un jour devaient -tels les yaourts ou le ketchup- périmer le lendemain. Père de la loi de 2004, Jean-François Mattei trouve ridicule cette obligation quinquennale de révision de notre législation de bioéthique. Il n’a pas tort. Cinq ans, c’est à la fois trop tôt pour légiférer sur certaines questions, et trop tard pour intervenir sur d’autres.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte