Dr Patrick Vogt*

« Les gens ne sont pas bien informés de leurs droits »  Abonné

Publié le 02/03/2012

« Maintenant, je suis plus pragmatique dans ce que j’écris dans le dossier médical. Ce n’est plus le dossier du médecin, mais celui du patient que nous gérons, qu’il peut réclamer à tout moment dans son intégralité. Dans un courrier adressé à un spécialiste, je demande au patient s’il veut que je marque tout ou pas, contrairement à avant. C’est quelque chose qui a changé dans mon rapport avec le patient. Il peut lire ce que je marque, ce n’est plus un courrier que seuls les médecins pouvaient voir.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte