Bioéthique

Les généralistes veulent que la loi bouge Abonné

Publié le 04/02/2011
Les généralistes veulent que la loi bouge


©HANNAH GAL/SPL/PHANIE

Alors que le projet de révision des lois de bioéthique entre en débat à l’Assemblée le 8 février, les médecins généralistes se montrent plus avant-gardistes que l’ensemble de la population sur des questions aussi sensibles que l’euthanasie, les mères porteuses, la PMA ou l’anonymat du don de gamètes. Notre enquête GMG auprès de 200 d’entre eux renvoie en tout cas l’image de praticiens plutôt libéraux sur les questions de société.

Aide médicale à la procréation, euthanasie, dons d’organe, « mères porteuses »: comme pour tout débat de société qui donne lieu à des clivages importants, les sondages d’opinion sont fréquents, le plus souvent commandés par des associations ou des groupes de pression qui cherchent à asseoir leurs positions. Pour la première fois, Le Généraliste a choisi d’interroger la profession sur ces questions qui touchent à la médecine mais aussi à la famille. La surprise de cette enquête réalisée par GMG est que les généralistes semblent souvent plus « libéraux » que le reste de la société. En…

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte