Troubles musculosquelettiques

Les généralistes en première ligne  Abonné

Publié le 18/06/2010
Selon un sondage publié à l’occasion de la « Semaine pour la qualité de vie au travail » le médecin traitant reste l’interlocuteur privilégié pour la majorité des patients atteints de TMS.

Avec près de 30 000 cas par an, les troubles musculosqulettiques (TMS) constituent aujourd’hui la première cause de maladies professionnelles en France, et leur nombre ne cesse d’augmenter.

Si leur prévention est avant tout du ressort de l’entreprise, leur prise en charge incombe généralement au médecin traitant qui est le premier sollicité. En effet, selon un sondage publié mercredi dernier par l’ANACT* à l’occasion de la 7e édition de la « Semaine pour la qualité de vie au travail »**, 81 % des salariés atteints par un TMS s’en réfèrent d’abord à leur médecin traitant.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte