Les Français ne font pas confiance au ministère de la Santé

Publié le 17/12/2010

On ne leur dit pas tout... C’est ce que pense une majorité de Français en matière de risques sanitaires. Selon la 4ème vague de l'"Observatoire des risques sanitaires", réalisée par l'institut Opinionway, la "crise de confiance dans le politique s'aggrave" dans le domaine des crises sanitaires, comme le souligne le cabinet de conseil Vae Solis corporate. En effet, 59% des Français pensent qu'on leur cache "beaucoup de choses", et 26% qu'on ne leur donne "que les informations les plus rassurantes".

Scientifiques (66%) et associations (51%, contre 35% en 2005) viennent loin devant l'administration (21%) ou le gouvernement (6%) quand on cite les deux acteurs à qui on fait le plus confiance pour dire la vérité sur une crise sanitaire. Parmi les organismes et ministères concernés, les personnes interrogées ne mettent le ministère de la Santé qu'au huitième rang des personnes les plus crédibles (7%), derrière l'Organisation mondiale de la santé (38%), l'Institut Pasteur (28%), le CNRS (27%), l'Inserm (23%)...

Paradoxalement, 45% des Français estiment que le gouvernement "en a fait trop" face aux risques de santé publique, et 25% "pas assez". 30% seulement estiment qu'il en a fait "juste assez". Enfin, pour huit personnes sur dix le nombre de crises va plutôt aller en augmentant dans le domaine de la santé. Dans le classement des situations à risque pour la santé, les Français classent en tête les lignes à haute tension, les centrales nucléaires et les zones à trafic routier dense.

Sondage opinion Way réalisé en ligne auprès de 1.000 personnes entre le 8 et le 15 septembre.

Source : legeneraliste.fr