Ostéoporose

Les fractures sévères imposent le traitement  Abonné

Publié le 13/01/2012
Les nouvelles recommandations dans l’ostéoporose post-ménopausique proposées par le GRIO et la SFR(1) préconisent un traitement médicamenteux en cas de fracture sévère, quels que soient l’âge et la valeur de la DMO. Elles attribuent une place importante au risque de chute, facteur de risque majeur de fracture.

Crédit photo : ©SPL/PHANIE

Lors du congrès de la Société Française de rhumatologie qui s’est tenu en décembre dernier, le GRIO (Groupe de recherche et d’information sur les ostéoporoses), la SFR et diverses sociétés savantes ont proposé une mise à jour des recommandations sur la prise en charge de l’ostéoporose dont la précédente version (éditée par l’Afssaps) datait de 2006. Une des principales originalités de ces nouvelles guidelines : un arbre décionnel unique (Voir le schéma).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte