Les experts américains tournent le dos au dépistage du cancer de l’ovaire

Publié le 11/09/2012

Parfois proposés aux Etats-Unis, les tests de dépistage du cancer de l'ovaire chez des femmes en bonne santé sont inutiles et souvent néfastes. Un groupe fédéral américain de cancérologues vient de trancher en ce sens, après d'autres associations médicales américaines comme l’American Cancer Society ou l’American Congress of Obstetricians and Gynecologists. Ces examens, qui consistent en des analyses de sang et un scanner des ovaires, ne permettent pas de réduire la mortalité, a indiqué le groupe de travail des services de prévention américains (US Preventive Services Task Force). De plus, ces procédures provoquent de nombreux faux positifs conduisant à des interventions chirurgicales inutiles avec un taux élevé de complications, ont-ils ajouté. «Il n'existe aucune méthode efficace de dépistage du cancer ovarien permettant de réduire la mortalité», a affirmé le Dr Virginia Moyer, la présidente de ce groupe de travail.


Source : legeneraliste.fr