Dyspepsie et RGO

Les exclusions alimentaires peu pertinentes  Abonné

Publié le 23/10/2009
La question de l’alimentation est une préoccupation courante des malades souffrant de troubles dyspeptiques et de RGO. Des conseils diététiques adapter peuvent aider à contrôler les symptômes.

« On peut distinguer deux catégories de patients dyspeptiques (satiété précoce, nausées, pesanteur, sensation de digestion lente…) : ceux dont les symptômes sont liés aux repas (2/3 des patients) et ceux qui sont gênés de manière quasi-permanente. Pour ces derniers, il n’y a pas de lien entre les symptômes et l’alimentation et il n’y a lieu de leur prescrire un régime particulier. Pour les autres, il apparaît que dans environ 40% des cas, leur vidange gastrique se déroule beaucoup plus lentement que la normale… » explique le Pr Philippe Ducrotté (CHU Rouen).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte