Les emplois atypiques sources de dépression  Abonné

Publié le 05/03/2010

Un lien entre symptomatologie dépressive et emplois atypiques vient d’être établi grâce aux résultats de l’Enquête décennale santé 2003 de l’Institut national de la statistique et des études économiques (Insee)*. Contrat à durée limitée et temps partiel définissent l’emploi atypique, qui concerne plus souvent les femmes que les hommes. Dans les deux sexes, le temps partiel subi est associé à une plus grande fréquence de symptômes dépressifs. Ce qui n’est pas le cas pour le temps partiel choisi.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte