Les dépassements des mandarins dans le collimateur de «60 millions»

Publié le 22/02/2012

Dans son édition de cette semaine «60 millions de consommateurs» publie une enquête sur les dépassements d’honoraires à l’hôpital. Dans son enquête, menée pendant plus d’un an avec l'appui logistique de Santéclair, filiale commune à plusieurs complémentaires santé, «60 millions de consommateurs» entend révéler «l'ampleur» du secteur libéral au sein des hôpitaux publics. Sur un total de quelque 45.000 praticiens du public, 4.524 exercent une activité privée au sein de l'hôpital, parmi eux 1.824, relevant du secteur 2, selon des chiffres de 2010. Selon «60 millions» pour une opération de la cataracte, un patient pourra avoir à débourser jusqu'à 1.490 euros s'il choisit un "ponte" de l'Hôtel Dieu à Paris, pour 271,70 euros de remboursés par la Sécu. Même avec dépassements d'honoraires, il n'aurait payé que de 511 à 777 euros pour la même opération dans une clinique privée, selon le magazine. Selon «60 millions», certains praticiens de l'hôpital Cochin, toujours à Paris, factureraient jusqu'à 4.250 euros la pose d'une prothèse de hanche, alors que le tarif conventionné se limite à 459,80 euros. Au total, sur une quarantaine d'actes médicaux, la moyenne des dépassements oscille entre 68% et 408% du tarif Sécu, mais «il n'est pas rare que les montants facturés atteignent des taux supérieurs à 1000%», écrit «60 millions de consommateurs», qui affirme par ailleurs s'être heurté à de nombreuses difficultés pour obtenir ces chiffres, tant auprès des agences régionales de santé, des hôpitaux que de l'assurance maladie.


Source : legeneraliste.fr