Les décompensations respiratoires après un pèlerinage à la Mecque  Abonné

Publié le 01/07/2011
Quelques semaines après le Ramadan, 10 000 pèlerins allant ou revenant de La Mecque passent à l'aéroport Roissy-Charles de Gaulle, alors qu’ils n'étaient que 1?000 au début des années 1990. Et les décompensations à la sortie de l’avion, après ce voyage fatigant, ne sont pas anecdotiques. C’est pourquoi le Service Médical d’Urgence et Soins des Aéroports de Paris CDG s’est organisé afin de pouvoir leur apporter les soins de premiers secours.

Crédit photo : ©BSIP

« La fatigue du séjour, la longue attente dans l'aérogare d'envol de Djeddah, le grand âge, sont les principaux facteurs de décompensations, fort heureusement rares », évoque le Dr Philippe Bargain, chef du service médical d’Urgence et Soins des Aéroports de Paris CDG. Lors des retours du pèlerinage en 2010, 23 pèlerins ont bénéficié de consultations médicales à leur descente d’avion, et 3 pèlerins âgés ont été hospitalisés, tous les trois pour un état de décompensation respiratoire.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte