Prévention primaire

Les  comorbidités cardio-vasculaires ne sont pas l’apanage des RIC  Abonné

Publié le 27/11/2015

Va-t-on prescrire des statines en prévention primaire de la morbi-mortalité cardiovasculaire (CV) dans les rhumatismes inflammatoires chroniques (RIC) ? Certaines études présentées à San Francisco pourraient amener à le penser. Dans la première, l'atorvastatine en prévention primaire cardiovasculaire dans la PR diminue de 34 % le risque de complications CV même si cela n'est pas significatif, mais réduit le LDL de 1,07 vs 0,14 dans le groupe placebo.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte