Les cliniques en appellent à Valls

Publié le 17/12/2014

Crédit photo : BOURREAU/PHANIE

L’hospitalisation privée, appelée à une grève illimitée à compter du 5 janvier et à une manifestation nationale à Paris le 5 janvier se tourne désormais vers le premier ministre pour se faire entendre. La Fédération de l'hospitalisation privée (FHP) réclame la "médiation" de Manuel Valls face au "blocage" des discussions avec Marisol Touraine sur son projet de loi santé, a annoncé son président, Lamine Gharbi. "Malgré cinq réunions (avec le ministère de la Santé, nldr), nous sommes en situation de blocage", a expliqué Lamine Gharbi, lors d'une conférence de presse, sollicitant l'"arbitrage" du Premier ministre. "Le temps presse. S'il ne répond pas, on bloque le système" prévenu le président de la FHP.

Les cliniques sont opposées au projet de loi santé de Marisol Touraine, qui redéfinit la notion de service public hospitalier (SPH). En effet, pour être associé au futur "service territorial de santé au public", ces établissements ne pourront plus assurer à la carte l'une ou la totalité des 14 missions de service public aujourd'hui établies (dont les urgences) mais devront en assurer l'ensemble, sans dépassement d'honoraires. Les cliniques craignent ainsi d'être exclues de ces missions, la grande majorité de leurs médecins pratiquant des dépassements.


Source : legeneraliste.fr