Les cinq audaces de Philippe Vigier  Abonné

Publié le 27/01/2012

Biologiste, ancien interne des hôpitaux de Paris et député Nouveau centre d’Eure-et-Loir, Philippe Vigier estime qu’il n’a «pas le droit en tant que professionnel de santé et élu de ne pas intervenir ». Signée par 50 députés, sa proposition de loi devait être discutée le 26 janvier à l’Assemblée nationale... après avoir que la commission des affaires sociales l’ait expurgé de tout contenu coercitif la semaine dernière ! Pour que chacun dispose d’une « offre de soins à 30 minutes maximum de son domicile » la proposition Vigier suggérait à l’origine cinq mesures.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte